Août 2019 - Dédicace au Cultura d'Hénin-Beaumont

Avril 2019 - Article sur "Le lieutenant et la dame blanche" dans la Voix du Nord

Mars 2019 -Salon du livre Paris

Je tiens pour la première fois "Le lieutenant et la dame blanche" entre les mains à l'occasion de sa sortie en avant-première lors du salon où je suis présente sur le stand de Gloriana Editions pour une séance de dédicace.

Septembre 2018 - Hamm (Westphalie)

En pélerinage sur les traces de mes (arrières) grands-parents dans les mines de la Ruhr en Westphalie. Histoire de puiser un peu d'inspiration et de revenir des images plein la tête pour "Le chant de la mésange charbonnière"...

Août 2018 - Gand (Belgique)

Après avoir écrit "Azur, or et aigle bicéphale", j'ai eu envie de me faire une idée de ce à quoi ressemblait la ville de Gand en Belgique où vivait Marie de Bourgogne et où a lieu son mariage avec Maximilien de Habsbourg. La ville vaut vraiment le détour, en voici quelques impressions.

Mai 2018 - Lorient

La base sous-marine de Lorient construite au début de la seconde guerre mondiale par les Allemands était la plus grande base pouvant accueillir les sous-marins en France.

Août 2017 - La coupole de Saint-Omer

Visite bien intéressante de la Coupole à Saint-Omer (Nord).

Cet immense bunker, construit par l’Organisation Todt en 1943-1944, devait être la base de lancement, contre Londres, des fusées V2. Mis au point dans le centre ultra-secret de Peenemünde par l’équipe de Von Braun, ces missiles sont, avec la bombe atomique américaine, les engins les plus novateurs développés pendant le second conflit mondial. Les V2 furent fabriqués en série dans l’usine souterraine « Mittelwerk », située au cœur de l’Allemagne, par des déportés du camp de concentration de Dora.

Juin 2017 - Musée mémoire 1939-1945 - Pointe Saint-Mathieu en Bretagne

 

 

 

En vacances en Bretagne, j'en profite pour visiter ce musée tout neuf qui vient à peine d'ouvrir et vaut le détour. Dans un ancien bunker allemand, on peut voir à quoi ressemblait la vie des soldats à l'intérieur mais on apprend aussi de nombreuses anecdotes sur l'occupation de la Bretagne. Pour les curieux: http://museememoires39-45.fr/

Janvier 2017 - Témoignage à Berlin

Mes recherches sur la France occupée vue du côté allemand m'amènent à Berlin en janvier 2017, où je passe une très sympathique après-midi en compagnie de Klaus Kändler, ancien soldat de la Luftwaffe (armée de l'air). Nous discutons pendant une heure et demie, il me montre les photos qu'il a prises des différents pays (France, Roumanie, Ukraine, Italie, Afrique du Nord) qu'il a traversés entre 1940 et 1942 avant d'avoir été fait prisonnier par les Anglais en Afrique du Nord. Il était à plusieurs reprises en France, à Paris d'abord, puis à Saint-Malo pendant juste quelques semaines, mais son témoignage m'en apprend beaucoup sur l'état d'esprit des jeunes occupants. Ses souvenirs sont si intacts que j'ai du mal à croire qu'il a 96 ans. Je me félicite d'avoir insisté pour le rencontrer car il nous a malheureusement quitté deux semaines avant que je n'achève le manuscrit.


Novembre 2016 - Je continue mes recherches en utilisant tous les médias à ma disposition

 

 

 

Cette série tombe à pic car c'est un puits d'informations concernant les détails du quotidien pendant l'occupation allemande. Elle montre très bien les rapports entre occupés et occupants.

Août 2016 - La poésie - Verlaine et Goethe

Je me replonge avec grande joie dans les poèmes saturniens de Verlaine - petit clin d'oeil aux paysages léclusiens d'où je viens qui m'ont à l'époque du lycée déjà bien inspirée. Puis suit la poésie de Goethe, Heinrich Heine pour leur pendant allemand.

Mai 2016 - Le film "suite française"

Après avoir lu le livre, je me rue au cinéma (allemand) près de chez moi où passe le film. Quelle aubaine, enfin un film sur ce sujet qui me tient tant à coeur! Et je ne suis pas déçue, ce film est magnifique! Je sors bouleversée, retournée, et plus motivée que jamais à faire patiemment avancer mon manuscrit que je nomme "ébauche".


Avril 2016 - Comment tout a commencé

Je me souviens d'un petit cahier sur lequel j'ai gribouillé quelques lignes lorsque j'étais au lycée. Il était question d'une histoire d'amour entre un jeune soldat allemand et une Française pendant la seconde guerre mondiale. Trois pages tout au plus. Je n'ai jamais retrouvé le cahier, mais 25 ans plus tard, les nombreuses images enfouies dans ma tête étaient toujours présentes. Disons qu'après être tombées dans l'oubli, je les ai réactivées. Avec beaucoup plus de réalisme autour de "l'eau de rose" qu'à l'époque. En tant que lectrice frustrée de n'avoir (quasiment) rien trouvé de croustillant à lire du genre, je me lance en avril 2016 avec pour but d'écrire cette histoire sans tomber ni dans "l'eau de rose", ni dans la chronique historique. Cette fois l'ordinateur portable, beaucoup plus réactif, a remplacé le cahier. Dix-huit mois passionnants, enrichissants et enivrants. Incroyable tout ce que cette aventure m'a apporté! À tel point que le retour au quotidien ne fut pas toujours des plus faciles.